1

Avons-nous le droit de mettre un sapin de Noël dans notre séjour ?

Ça y est, le sapin est enfin installé dans le séjour.

Vous êtes content et les enfants aussi…

Seulement voilà, un chrétien remplit d’une sagesse hors norme vient vous voir pour vous menacer du feu de l’enfer à cause de ce méchant sapin de Noël qui trône chez vous.

Bien sur, les arguments ne manquent pas : origine d’un culte païen, fête de Noël qui ne se trouve pas dans les écritures, un mauvais esprit est rentré chez vous, Dieu vous condamne et vous maudit…

Non loin d’être convaincu de cette profonde révélation, vous vous asseyez pour réfléchir en regardant cet étrange personnage dans son délire psychotique et ses explications sans fin.

En l’espace d’un instant, ce chrétien bien intentionné et animé d’un zèle excessif vous semble plus illuminé que votre sapin de Noël.


À l’approche des fêtes, le monde chrétien est en ébullition.

Deux factions s’opposent sur cette question :

« Avons-nous le droit en tant que chrétien de mettre un sapin de Noël dans notre séjour ? »

Vous trouverez dans cet article quelques éléments de réponse sur ce sujet épineux.

Important ! Le sapin de Noël n’est qu’un exemple, vous pouvez appliquer ce qui va suivre sur d’autres sujets tels que la fête de Noël en générale, les habits ou marques d’origines diaboliques… bonne lecture.


 1 – La valeur réelle de l’objet incriminé

sapin-pitoresqueL’essentiel de notre méditation doit se baser sur la valeur représentative réelle de l’objet incriminé.

L’objet incriminé : Le méchant sapin de Noël

Si la valeur de cet l’objet dépend uniquement de ce que nous attestons pour vrai ou faux, dans ce cas, la réalité pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre.

Prenons l’exemple de Jésus-Christ.

Durant la crucifixion, Jésus était accompagné par 2 brigands mais sur les 3 croix dressées seule la croix du Fils de Dieu, son sang versé et sa mort ont le pouvoir de nous pardonner et de nous sauver.

Les 2 autres n’ont pas la même valeur.

Les croyants vont considérer la croix comme étant la réponse de Dieu à nos péchés et les autres comme un simple bout de bois.

Si nous continuons à réfléchir un peu, nous pouvons constater que beaucoup d’hommes et de femmes portent une croix autours de leur cou.

Cela veut-il dire pour autant qu’ils adhèrent au culte que nous vouons à Jésus Christ le Fils de Dieu ? Cela veut-il dire qu’ils soient sauvés ou qu’ils soient possédés par l’Esprit de Dieu ?

La croix est partout dans les églises, dans les maisons, dans les voitures, dans les cimetières… et tatouées sur les corps, ça fait un paquet de croix, n’est ce pas ?

Donc, s’il était possible d’influencer une personne ou un groupe tout entier par le simple fait d’avoir une croix, mettons une croix dans chaque foyer français pour qu’il soit sauvé et protégé de tout ce qui est maléfique ?

Seulement, nous savons bien que cela ne marche pas comme ça bien que l’origine de la croix, celle que nous portons, n’est pas celle des brigands mais bien celle de Jésus.

Même au moyen âge les exorcistes utilisaient une petite croix en bois pour soit disant chasser les démons et, dans la même période, les chats noirs étaient considérés comme l’incarnation du mal à cause de sa couleur.

Par dessus ça, l’origine du culte des chats par les Égyptiens n’a pas arrangé sa réputation… nous sommes là dans le domaine de la superstition.

Il faut donc affirmer, sans restriction, qu’une telle utilisation de la croix ne peut influencer et améliorer la sainteté de celui qui la porte.

Nous comprenons que la valeur réelle d’un objet ne représente rien de plus que ce qu’il est.

Un chat est un chat, une chaise est une chaise, une croix est une croix, un sapin est un sapin…

2 – La valeur spirituelle de l’objet incriminé

difference-point-de-vuePar contre, la valeur spirituelle ou symbolique que nous lui accordons devient tout pour nous.

C’est en cela que notre foi joue un rôle essentiel dans notre croissance spirituelle puisqu’elle s’appuie sur la vérité de la parole de Dieu, celle qui nous libère.

Un jour mon fils âgé de 4 ans m’a dit avant de se coucher : « Papa, j’ai peur du loup ! »

Je lui ai dit : « Mon fils, il n’y a pas de loup dans ta chambre. »

Il m’a répondu : « Mais papa, il peut venir dans la nuit… » et je lui ai dit : « Mon fils, Jésus Christ est plus fort que le loup… fais lui confiance. » C’est ce qu’il a fait, on a prié ensemble et il a dormi comme un bébé.

Un enfant peut croire qu’un loup est dans sa chambre alors que l’adulte voit bien qu’il n’y en a pas.

Voilà l’attitude d’un bébé et voilà celle de l’adulte.

Certains ont une fâcheuses tendance à vouloir absolument tout spiritualiser et à cause de ça ils se déconnectent de la réalité de Dieu.

Ils voient des choses là où il n’y en a pas et, ce qu’ils devraient voir, ils refusent de le voir comme des ados qui ne veulent pas regarder la réalité en face.

Ils vivent dans un rêve tout éveillés et exagèrent fortement sur les pseudos-révélations.

Pourquoi, me direz-vous ?

Tout simplement pour paraître plus mature et spirituel que les autres.

Bon puisqu’il faut, pour ceux là, absolument spiritualiser alors faisons le avec joie :-)!

3 – Il est temps de spiritualiser…

Si le Sapin était réellement habité par le coté obscure de la force et dont les origines remontaient à un culte profondément païen… alors cette foi superstitieuse et stupide me pousse à dire que la croix fixée sur le mur de mon salon est plus puissante que ce sapin illuminé.

Oui vous avez bien lu, cette croix, qui trône dans mon salon, habitée par le Saint Esprit et dont les origines remontent au sacrifice de Jésus est plus forte que ce méchant sapin de Noël !

Ajoutez à cela, celle que je porte à mon cou, celle qui est dans ma voiture…  et tous les versets affichés sur mon mur comme « Moi et ma maison nous servirons l’Éternel ! » alors là je suis blindé, ouf… KO le sapin de Noël 😯 !

Vous l’aurez compris, le vrai problème ne se trouve pas dans le sapin ou dans les différentes croix que nous avons mais dans notre foi.

Alors que les Juifs demandent des signes et que les Grecs sont en quête de sagesse, nous proclamons, nous, un Christ crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les païens, mais pour ceux qui sont appelés, Juifs et Grecs, c’est le Christ, puissance de Dieu et sagesse de Dieu. Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes. 1 Corinthiens 1.22-25

La croix de Jésus n’a de valeur spirituelle que pour ceux qui l’acceptent comme Sauveur et Seigneur. Pour les autres, la croix restera un morceau de bois et un sacrifice sans valeur.

Il n’en reste pas moins que dans la réalité de Dieu, le sacrifice de la croix et le sang versé par Jésus-Christ ont le pouvoir de nous pardonner.

Donc, tant que vous continuerez à croire en la supériorité des œuvres de Satan face à celle de Jésus Christ… Satan aura toujours une emprise sur vous… même s’il n’est pas là, comme pour mon fils et le loup (voir plus haut).

Voilà pourquoi certains chrétiens voient des démons partout même là où il n’y en a pas et voilà pourquoi d’autres pensent également appartenir à Jésus-Christ et, en même temps, être possédé d’un démon… un non sens à mes yeux.

4 – Et après ?

A ceux qui pensent et croient le contraire, quelques questions me brûlent les lèvres :

« Où est votre foi ? Où est votre Seigneur et Sauveur ? Faut-il un misérable sapin de Noël pour déstabiliser à ce point votre foi dans l’œuvre puissante de la croix ?»

« L’œuvre de Christ n’est-elle pas suffisante pour vous ? » car si j’applique le même principe hyper-spirituel à l’être humain pécheur et privé de la gloire de Dieu, comment faites-vous ? Les rejetez-vous ?

Avez-vous le droit d’inviter dans vos maisons et vos assemblées des in-convertis dont les mœurs, les coutumes, le langage… sont d’origine païenne pour leur annoncer l’Évangile de Christ ?

Pourtant, certains sont véritablement possédés, enchaînés, liés… plus agressifs qu’un sapin de Noël, croyez moi !

Alors comment faites vous ? Êtes-vous munis de votre petite croix en bois au cas où il faudrait pratiquer une séance d’exorcisme ?

Donc, avons-nous le droit en tant que disciple de Jésus-Christ de mettre un sapin de Noël dans notre séjour ?

Je répond : OUI et libre à vous de le décorer, il ne vous mangera pas… après tout ce n’est qu’un sapin 😉

Pour les superstitieux, il vous suffira de rajouter une belle croix en bois chez vous et le sort sera enfin conjuré !

Pasteur Jérémie Chane


Cet article vous a interpellé ? Alors partagez le ! facebook-icone-4148-32

Commentaire (1)

  1. répondre
    Pst Philippe Folo-Mosdit

    Intéressant comme article. Que le Ciel vous bénisse pour de nombreux chrétiens qui seront édifiés en le lisant.

Poster un commentaire