Aucun commentaire pour l'instant

PENSÉES PURES

« Au reste, frères, que tout ce qui… est pur… soit l’objet de vos pensées. » (Philippiens 4.8)

Le mot « pur » est un adjectif qui peut s’appliquer à divers contextes. Il peut être employé pour parler d’une absence de mélange : (Vin pur, confiture pur fruit)… Il peut être employé pour parler de l’absence de polluants : (Air pur, ciel pur)… Au sens moral, ce mot est employé pour parler de ce qui est propre, sans arrière-pensées, transparent, exempt de souillure. Nous trouvons là quelques indications quant au contenu de nos pensées. On pourrait paraphraser ce verset et dire : « Que tout ce qui est propre, transparent, sans mélange, non polluant, soit l’objet de vos pensées. »

A chaque hiver, à plusieurs reprises, l’air des grandes villes est tellement pollué, qu’il faut réglementer la circulation des voitures. Dans certaines mégapoles du monde, on ne peut s’y déplacer qu’en portant un masque. Dans le domaine moral, la pollution est telle qu’on ne peut ouvrir le moindre média sans que des images ou des discours polluants viennent assaillir nos pensées. Faut-il se séparer des médias, vivre reclus comme des ermites ? Ce n’est pas ce que dit Paul, il nous dit d’orienter nos pensées vers ce qui est pur.

Mais comment y parvenir ?
La réponse se trouve dans la Bible. Paul écrit ceci : « Tout est pur pour ceux qui sont purs ; mais rien n’est pur pour ceux qui sont souillés et incrédules. » (Tite 1.15) Autrement dit, lorsque nos cœurs ont été purifiés de toutes nos souillures par la foi dans le sacrifice de Christ, et lorsque nous demeurons dans la grâce de Dieu, nous sommes purs et nous devenons allergiques à ce qui est impur. Nous ne supportons plus ce qui est souillé, et nos pensées s’en détournent. Si j’ouvre ma télé, et qu’un discours, une image pourraient souiller mes pensées, je n’ai pas besoin que l’on m’interdise de regarder, je choisis automatiquement de ne pas l’écouter ou le regarder.
La grâce de Dieu agissant dans ma vie, me permet d’orienter mes pensées vers ce qui est pur, et de les détourner de ce qui est impur. Il m’est arrivé d’entrer dans une pièce polluée par la fumée des cigarettes, je n’ai pas eu besoin du moindre effort pour en ressortir aussitôt, car mes poumons ne supportaient pas cette pollution. De même, quand nous sommes purifiés par la grâce qui est en Christ, il n’est nullement besoin de faire des efforts pour fuir ce qui pourrait souiller nos pensées. Ainsi tout devient pur pour celui qui est pur.

Ma décision en ce jour :

Je décide de demeurer en Christ, afin que cette pureté qu’il me donne, me permette de garder mes pensées orientées vers tout ce qui est pur.

Paul Calzada

source : Lueurs du matin

Postez un commentaire