Aucun commentaire pour l'instant

L’inquiétude des politiques envers les églises évangélique.

Triste constat

« On a peur de ce qu’on ne connait pas… » voilà une phrase bien appropriée concernant les églises évangéliques en France. Le Conseil National des Évangéliques de France (CNEF) n’a toujours pas réussi à trouver sa place chez nos politiques. Est-ce de la peur ? De la méfiance ? Dans tous les cas, les faits sont bien là.

hollandeLe président de la République avait invité 300 membres de la FPF autour de « l’engagement solidaire, citoyen et social du protestantisme » mais il n’a pas jugé bon d’inviter les représentants des églises évangélique de France.

La déclaration de Clément Diedrichs, directeur du CNEF est sans appel :

« Depuis que ce gouvernement est en place, nous n’avons jamais été invités à l’Élysée. Rien n’a changé, nous en prenons acte ».

Un nombre d’église qui ne rassure pas sur Poitiers

Dans son article « A chaque courant protestant son lieu de culte », le Centre Presse met à l’honneur la diversité des églises évangélique sur Poitiers. Seulement sur le terrain nous constatons un manque de cohésion et d’entente des églises évangéliques.

La pasteur Jérémie Chane dénonce le diktat des plus grandes églises qui ne favorisent pas l’intégration des plus petites. Il indique « L’église Gospel Action existe depuis 6 ans . Il y avait pendant un temps des réunions de pasteurs qui se sont arrêtés à cause de tension et de rivalité. En 2012, nous avions demandé un rattachement auprès de la Fédération du Plein Évangile de France (FEPEF) afin d’intégrer le CNEF mais après plusieurs tentatives… aucune réponse positive, aucun soutien, nous sommes dans la loi du silence et du copinage. »

Ce manque d’unité des églises ne fait que renforcer l’inquiétude des politiques envers les évangéliques. A suivre…

 

Postez un commentaire