aucun commentaire pour l'instant

La souffrance liée à nos choix

« Pourquoi cet homme est-il né aveugle : à cause de son propre péché ou à cause du péché de ses parents ? » (Jean 9.2/3).

Il peut arriver que certains croyants tombent dans le piège de vouloir toujours relier la souffrance au péché, comme le firent les disciples au contact de cet homme aveugle. Cependant cette relation : « péché égale souffrance », ne doit pas être généralisée.
Certains ayant vécu dans les excès, ne connaissent pas la souffrance qu’auraient pu générer ces excès, et d’autres ayant fait le choix de la sobriété et de la modération en toutes choses, connaissent les mêmes souffrances que ceux qui ont mené une vie déréglée.

Ceci ayant été dit, il faut admettre qu’il est des souffrances que nous pourrions nous éviter en faisant certains choix. En effet la Bible déclare que nous récoltons ce que nous semons.
Quelle que soit la valeur morale ou éthique de nos choix, ils auront des répercussions positives ou négatives.

Suivre Christ nous semble être un bon choix, cependant si nous choisissons de le suivre, nous aurons des tribulations. Dans certains pays, choisir de devenir chrétien, c’est s’exposer à être un martyre. Dans ce cas là, il est possible d’éviter une certaine forme de souffrance en faisant le choix de ne pas devenir chrétien. Ceux qui font ce choix sont cependant exposés à une autre forme de souffrance, une angoisse peut les saisir quant au devenir de leur condition éternelle.

Si je choisis de transgresser une loi d’hygiène, en buvant par exemple de l’eau contaminée, je m’expose non seulement à de graves souffrances physiques, mais également à la mort.
Le corps médical reconnaît l’influence de nos choix alimentaires sur notre santé. Certains cancers, avec la souffrance qu’ils génèrent, non seulement chez les malades mais aussi chez leur entourage, sont directement liés à notre alimentation. La consommation de drogues, d’alcool, de tabac, de boissons sucrées… génèrent diverses maladies, et réduisent l’espérance de vie de ceux qui en sont dépendants.

Sans tomber dans une forme de raccourci dangereux, il est cependant important qu’en ce qui nous concerne, à titre individuel, nous prenions conscience de l’importance de nos choix en relation avec la souffrance.
Quels choix de vie allez-vous faire ? Sachez qu’ils ne seront pas sans conséquences par rapport à la souffrance.

Un conseil pour ce jour :

Entendez l’appel de Dieu qui vous dit : « J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité » (Deutéronome 30.19).


Source : www.lueursdumatin.fr – Auteur : Paul Calzada

Poster un commentaire